10 km de Courir pour le Plaisir - 15 décembre 2013

courir pour le plaisirPourquoi cette course ?
En 2012, je m’étais pourtant dit que je ne le referai pas. Organisation un peu trop … « artisanale » à mon goût. Qui m’avait sûrement fait louper un sub 50 ! Et puis finalement il y a une semaine, en terminant un footing un peu speed où je me sens plutôt bien, je me dis : « Allez on s’inscrit. De toutes façons c’est à 500 mètres à peine de l’appart. Aucun objectif, on verra bien ».

L’objectif ?
Officiellement, aucun. Mais quand même, ma curiosité me pousse à jeter un coup d’œil aux résultats de 2012 : si je termine aussi bien que la fois dernière , je peux viser le top 5 féminin ! Sauf que j’ai beaucoup couru cette semaine : 4 sorties pour 34 kilomètres (dont un peu plus de 10 la veille). Ce n’est pas particulièrement excessif, mais d’habitude je fais light quand je prévois une compétition le dimanche. Pour courroner le tout, dimanche matin au réveil je n’ai pas du tout la niaque pour aller battre un record ; je suis bien trop zen. Mais bon, si j’arrivais à refaire le coup du sub 45, ce serait le top.

L’avant-course
Il n’y a pas d’avant-course : je pars de chez moi à 9h50 (toujours aussi peu motivée) pour être sur place à 10h pile. 10 minutes d’échauffement, c’est largement suffisant ! D’autant plus qu’il y a du retard … On poireaute 15 minutes pour attendre les derniers inscrits. L’ambiance est sympa et détendue, mais quand même … Je scrute la foule du regard pour voir si je reconnais quelqu’un, mais non. Je suis alone (et je me demande un peu ce que je fous là) !

Les 10 kilomètres
Je suis looooin de l’arche de départ, mais j’enclenche ma montre dès que le départ est donné. Ça piétine, ça traine et ça bouchonne. Comme l’année dernière ! 1er km en 4 min 52 (12.2 km/h). [Le reste en détail, c’est par ici.] Je panique un peu en regardant ma montre, du coup j’éviterai de la regarder jusqu’à la mi-course. Il y a du monde, beaucoup trop pour que je puisse courir à mon rythme. Je double mais suis souvent obligée de ralentir, coincée derrière quelques coureurs dans les allées étroites. A certains endroits, le terrain est franchement boueux. Mais j’ai mes chaussures de trail et absolument aucune peur de glisser avec ça (sauf dans les tournants un peu raides). Parce que oui, ça tourne pas mal et il faut relancer. Il y a un soleil de dingue ; c’est cool mais je suis tellement éblouie que j’ai du mal à voir où je mets les pieds.

Passage au 5ème km en 22 min 47 sec (13.1 km/h de vitesse moyenne). Ouf, ça va mieux. Sauf qu’il reste encore 5 km et que, malgré mon impression que le parcours est en faux-plat descendant la moitié du temps, ça devient un peu dur. Je maintiens le rythme mais je ne peux pas faire mieux. À un kilomètre de l’arrivée, une nana me passe devant. Elle a un style étrange qui me donne l’impression que c’est super facile pour elle. Je me dis même qu’elle est peut-être en train de bosser son allure marathon là. Je l’accroche pour terminer et boucle le dernier kilomètre à fond (près de 14 km/h selon ma montre). Une fois passée la ligne, elle se retourne avec un sourire : « je vous ai motivée hein ?! » et me rassure en me disant que c’était loin d’être facile pour elle aussi. Ouf ! Pas contre, aucun chrono à l’arrivée ! Je regarde donc ma montre, qui indique … 45 min 09 sec pour 9.85 km !

Après la course
À peine le temps de marcher un peu, je zappe l’étape « verre d’eau » et « médaille » : ma sœur m’attend chez moi à 11 heures. Et à cause du départ décalé de la course (ou de ma perf pas assez rapide ^^), je suis déjà en retard. À peine le temps de me changer que nous repartons toutes les deux. Je décide de l’emmener sur le parcours de la course pour faire la boucle de 5 km. Il fait toujours aussi beau et je remarque que nous sommes passées dans des endroits sympa, notamment près d’un petit ruisseau que je n’ai pas du tout vu durant la course ! Et un footing avec sa sœur en papotant, c’est carrément sympa comme « décrassage » d’après-course.
Sur le chemin du retour, nous traversons le village de la course à la recherche des résultats. Je cherche mon nom dans le début des 45 minutes, mais non : mon temps officiel est de 45 minutes 35 secondes ! WTF ?! J’ai justement enclenché ma montre au moment du départ (et pas au moment où j’ai passé la ligne quelques secondes plus tard) pour être au plus près du temps officiel, et je me retrouve avec plus de 20 secondes de plus. Ma sœur trouve que je chipote : « à 20 secondes près, c’est rien … ». Objectivement ce n’est pas faux. Mais quand même ! Je suis vexée et j’oublie de regarder mon classement. Édit : résultats DISPO ICI ! Je suis 7ème de ma catégorie SEF ; pas si mal !

Bilan
Deuxième fois que je participe à cette course et deuxième fois que l’organisation me déçoit. Alors je sais : c’est « courir pour le plaisir », donc à la cool. Mais bon. En tant que chieuse qui se respecte, moi je préfère courir pour le plaisir ET avec un temps réel. Bref : en 2014, j’évite cette course qui me laisse à chaque fois un léger sentiment de frustration.

Un autre compte-rendu de cette course ? Chez Bernard !

18 comments to 10 km de Courir pour le Plaisir – 15 décembre 2013

  • Bon résultat vu les conditions, ça valide bien ton niveau 45′ !

  • Ketshoo

    Coucou le temps affiché est peut-etre le temps officiel et non le réel. Moi meme j’ai 12 secondes d’ecart entre reel/officiel à la corrida de issy

  • Que de souvenirs tu nous rappelles. Nous avions fait cette course de « Benoit César » l’année dernière et avons aussi appréciée l’organisation … artisanale, comme tu dis.
    Plusieurs points amusants :
    – Nous avions trouvé « mignon » l’initiative de décaler le départ pour attendre les coureurs qui ont eu des problèmes de RER A
    – La médaille qui est la même qu’à la kermesse de mon petit neuveu
    – Les t-shirts floqués avec le numéro de mobile de l’organisateur (il n’a pas intérêt à trop changer de forfait hein)
    – Le système de chronométrage hasardeux

    Un grand moment que nous ne réitérerons surement pas :p

    • Ah merci ! Je me demandais si c’était moi qui devenait super chiante/exigeante ou si mon impression de « course organisée TRÈS à la cool » était partagée !

  • Rom

    Ah mais il fallait venir à Issy, il y avait un meneur d’allure du tonnerre en 45min, t’aurais même pas eu à regarder ta montre !

    Sinon c’est pas grave, ça peut pas être au top à toute les course, il y en aura d’autre l’année prochaine.

    • L’année prochaine, la question ne se posera même pas : je serai à Issy ! Surtout s’il y a encore toute la team Twittesque.

  • Chrono sympa surtout dans ces conditions!
    Sur ce genre de parcours, pas de miracles à attendre, trop de boue de relances, ça tenait du cross parfois…
    Le chrono vient (ou pas), on ne peut pas toujours décider de tout!
    Un petit truc que je ne comprends pas. Tu pars de chez toi 10 minutes avant le début de la course? Et bien tu as eu de la chance qu’il ne donne pas le départ à 9h59 (cela peut arriver).

    Bonne fin d’année et bons entraînements à venir

  • Tu assures dis donc, c’est beau te te suivre et de te voir rogresser comme ca, bravo;)

  • Allez… c’est maintenant les vacances et la trève en famille… 2014 sera une autre histoire… Bonne soirée

    • Les vacances oui, mais la trêve « runnesque » n’aura pas lieu je pense ! Pour les courses officielles, rendez-vous en 2014 !

  • ça restera une course parmi d’autres, certaines sont à retenir, d’autres pas!
    Bonne reprise tout de même après le premier kilomètre « hors sujet »!

    • On ne peut pas claquer un RP à chaque fois (ou alors il faut bien sélectionner ses courses) ; je commence à le comprendre maintenant, même si c’est toujours un peu frustrant.