Apprentie runneuse – épisode 1

C’est avec une grande joie que j’annonce l’ouverture d’une nouvelle catégorie sur ce blog : l’Apprentie runneuse ! Mais qui est-elle ? Elle s’appelle Noyelle, elle a 23 ans et … le reste elle vous le racontera mieux que moi !

« Comme environ 30 % (d’après mes observations) des runneurs avant qu’il ne deviennent runneurs, je n’ai jamais aimé courir. Trop de souvenirs de cross de collège à faire des tours de piste en espérant que le chrono avance vite et que ce soit fini. Je clamais haut et fort que « moi vivante, jamais … » et que pour faire du sport je faisais du vélib’ (oui bon …) et de la natation soi-disant régulièrement (en réalité 1 fois par trimestre en moyenne : galère de la motivation en hiver, des horaires d’ouverture, des bassins parisiens blindés, des gens qui nagent n’importe comment …)

En école, je suis tombée sur Carole et je l’ai trouvée folle tarée. Courir le matin avant d’aller en cours plutôt que de dormir, et ça plusieurs fois par semaine, c’était trop pour moi. Mais bon, elle était sympa quand même et on a bien rigolé pendant deux ans. Quand elle a commencé son blog, j’ai suivi ce qu’elle racontait (parce que mine de rien je suis un peu curieuse), fait quelques commentaires constructifs idiots, lu les différents témoignages … En bref, je me suis rapprochée doucement du sujet. Et puis début janvier 2013, j’ai lu le témoignage de Raphaèle et je me suis beaucoup retrouvée dedans. C’était peut-être la dernière chose qui manquait pour me lancer ! Alors c’est parti : je vais tenter l’expérience !


Après une petite virée chez Décathlon pour acheter l’essentiel (la première fois que je profite des soldes pour acheter des affaires de sport), sur les conseils de Carole (mon coach perso, la classe), j’ai chaussé mes baskets le 15 janvier pour une première sortie.noyelle2

Mes premières impressions sont plutôt positives, les deux premiers kilomètres se passent bien et les feux rouges me ralentissent suffisamment pour que je puisse reprendre mon souffle. Après j’ai un peu plus de mal, je vais peut-être un peu trop vite et je n’arrive pas à caler mon souffle. Et en plus j’ai une ampoule sous la plante des pieds (si si, j’ai la peau fragile :-P). Donc je m’arrête avant d’agoniser dans la rue après 4 kilomètres en 28 minutes. Il parait que ce n’est pas si pire pour une première, en tous cas j’ai envie de recommencer rapidement !

Mes cuisses en ont décidé autrement en me faisant profiter de grosses courbatures pendant 3 jours (c’est là qu’on voit que ce n’est vraiment pas les mêmes muscles qui bossent), puis la neige … J’attends des conditions plus clémentes, et j’espère pouvoir y retourner bientôt.

Mes objectifs pour commencer : arriver à me motiver régulièrement, si possible 2 fois par semaine, essayer de gérer ma vitesse, mon souffle, [arrêter réellement de fumer pour de bon], et me faire une nouvelle vision de la course ! »

To be continued …

5 comments to Apprentie runneuse – épisode 1