Apprentie runneuse – épisode 2

Première semaine de running pour Noyelle, notre apprentie runneuse. Comment s’en sort-elle ?

« Mes impressions sur cette première semaine de running régulier. 3 sorties dans la semaine, je suis plutôt contente de moi, et de manière générale ce n’était vraiment pas à reculons que j’y allais !

– Lundi 21 janvier (soir) – 5 km – 35 min 30 (8,46 km/h en moyenne)
Départ (trop) rapide – 10 km/h – sous une fine pluie / neige fondue ça descend et ça a toujours été mon grand défaut, de partir trop vite … Des idées pour me contenir ?
Point de coté juste après le 2ème km. Je continue plus doucement et essaye de le faire partir. Il reste légèrement présent jusqu’à la fin et reprend parfois plus fort quand je fais pas attention à ma respiration.
Dans le 2ème km, je croise un cousin éloigné, qui heureusement me reconnait pas (merci la capuche, les cheveux attachés, le no-look, etc.).
En tous cas mes muscles se sont déjà habitués : pas de courbatures.

– Mercredi 23 janvier (matin) – 5 km – 35 min (8,64 km/h en moyenne)
Ça y est je me suis lancée et ai avancé mon réveil d’une heure pour aller courir. Je pensais que j’allais avoir trop du mal, en fait la motivation a pris le dessus ! Un nouveau parcours qui commence par une descente (mais qui remonte sur 1 km ensuite). J’ai essayé de partir moins vite, j’ai plus ou moins réussi – 9 km/h de moyenne sur les deux premiers km), en tous cas pas de point de côté cette fois ci (j’ai donc réussi à caler ma respiration ?). Mais bon, une fois arrivée chez moi je n’ai pas le sentiment que je pourrais courir beaucoup plus longtemps à ce rythme. Peut-être 1 ou 2 km en plus, maximum. Idem, je crois que je ne suis pas capable de parler en courant.
Bilan : c’était buen, ça permet de bien démarrer la journée, d’être bien réveillé et à l’heure au boulot. Je recommencerai !

– Samedi 26 janvier midi (matin pour moi, je me suis levée tard :)) – 5 km – 34 min (8,82 km/h en moyenne)
Je profite du WE pour aller courir dans un parc à côté de chez moi (les horaires d’ouverture d’hiver ne me permettent pas d’y aller en semaine). Je sais qu’il y aura encore plus de dénivelé que la dernière fois. Le chemin pour y aller me permet de faire un petit échauffement. Il y a pas mal d’autres coureurs, certains vont vraiment très vite, y compris dans les montées, mais il faut y aller chacun à son rythme (Et Carole dit que les runneurs parisiens se la pètent ). J’ai le sentiment d’être un peu plus régulière que lors de mes premières sorties, mais c’est vrai que l’enchainement des montées / descentes est un peu dur. En bref, j’agonise dans les montées et je ressuscite dans les descentes ! Après deux tours, j’hésite à m’élancer pour un troisième, mais j’opte finalement pour la porte de sortie, en le disant que je ne tiendrai pas forcément, et qu’il faut y aller progressivement !

Pour faire un bilan de la semaine, je sens que j’en profite un peu plus à chaque sortie, j’aime bien me vider la tête et ne penser à rien et écoutant ma musique. Question performances (si on peut appeler ça comme ça …) je suis de plus en plus régulière et un tout petit peu plus rapide aussi à chaque fois. Je progresse doucement mais sûrement ! Mais bon, 35 minutes à chaque sortie sont pour l’instant bien suffisantes, j’ai encore plein d’objectifs à atteindre ! »

Perso je trouve qu’elle se débrouille carrément bien pour une « apprentie runneuse ». Comme quoi, le Vélib’ ça maintient quand même bien en forme ! Mais attention à ne pas trop en faire tout de même ; qui va piano va sano.

1 comment to Apprentie runneuse – épisode 2

  • Salut Carole,

    Merci pour nous avoir fait partagé ton récit avec une apprentie runneuse. C’est vraiment bien de courir 35 minutes pour un début. Félicitations à Noyelle pour tes débuts. Je te souhaite une excellente continuation.

    PS : Je ne savais pas que les coureurs parisiens se la pétait. Ouf, je ne suis pas de Paris.