« Courir en ville » – Éditions Amphora

Grâce à la Runnosphère, j’ai eu le plaisir de recevoir dans ma boite aux lettres « Courir en ville ». Édité chez Amphora et écrit par le journaliste Alain Dalouche et le coach sportif Alain Rosseli, ce bouquin propose « d’utiliser le mobilier urbain pour vos entraînements – 45 ateliers adaptés aux coureurs débutants et confirmés ». Pour moi qui suis coincée en ville la semaine pour mes footings, ça tombait à pic !

Après une première partie constituée de quelques rappels généraux, les « ateliers » sont organisés par fiche. Chacune d’entre elles est illustrée et détaillée : description et intérêt de l’exercice ainsi que différentes façons de l’adapter selon le niveau (débutant, confirmé ou « compétiteur »). En bonus, l’avis d’Annette Sergent, double championne du monde de cross-country (le running dans la gadoue nature).

Pour ceux qui ont la flemme de parcourir le bouquin dans sa totalité ou qui veulent rapidement entrer dans le vif du sujet, deux index permettent de s’y retrouver :
– selon le matériel que vous avez à disposition : escaliers, bancs, rambardes, murs …
– selon l’exercice que vous souhaitez travailler (étirements, préparation spécifique ou renforcement musculaire) et la partie du corps (adducteurs, fessiers, pectoraux, quadriceps …)

Mon avis – Si vous vous attendez à trouver des astuces ou des idées pour vraiment courir en milieu urbain, vous risquez d’être déçu. En effet l’ouvrage est très axé sur la préparation physique générale. Le titre est assez décalé du contenu, et « une salle de sport gratuite et … en ville ! » aurait été plus approprié (mais sans doute moins accrocheur). Ou « se sculpter un corps de rêve grâce à un banc et un escalier » ? Ou encore « des fessiers en béton grâce au trottoir » ? Bref.

Néanmoins le contenu est plutôt sympa, pas prise de tête et plein d’idées. Qui aurait cru qu’on puisse faire ses abdos sur un banc ou se relaxer avec une barrière ? Bon pour certains ateliers il ne faut pas avoir peur de s’afficher en pleine rue, mais au moins ça change des exercices réalisés dans sa cuisine, tristement installé(e) sur un tapis de sol coincé entre l’évier et le placard.

Enfin, si vous voulez vous faire une idée en feuilletant vous-même quelques pages, c’est par ici.

10 comments to « Courir en ville » – Éditions Amphora

  • Salut Carole,

    Merci pour ton retour d’expérience. Je suis allé lire les quelques pages que tu préconises. En lisant le sommaire, je suis d’accord avec toi : « courir en ville » est surprenant. Dans le même genre que toi, j’aurai dit « Courez avec les éléments de la ville » ou quelque chose comme cela. Toutefois, c’est moins accrocheur et moins vendeur.

    La présentation du livre est remarquable. Il y a pas mal d’images. Bravo à Amphora.

    Au final, si l’on habite en ville, recommandes-tu l’achat de ce livre ? Quelle note sur 20 donnerais-tu ?
    Au plaisir de lire ta réponse.

    A très vite et bonne journée.

    • Hello Maxence,

      Oui je recommande ce bouquin si l’on habite en ville et que l’on a envie d’un peu de changement pour bosser sa condition physique générale. En plus il est assez complet tout en restant accessible ; il traite de tous les grands groupes musculaires et plus particulièrement d’exos indispensables en course à pied.

  • Philippe

    c’est vrai qu’il faut faire abstraction des passants pour réaliser ce type d’exercice. la dernière fois que j’ai fait des étirements dans la rue en bas de chez moi à l’aide d’un réverbère, le maraîcher du coin est venu se moquer « en empêchant le lampadaire de s’effondrer » pendant que j’étais en train d’étirer un tendon d’achille.

    • Entre les réflexions dans ce genre et autres « mais après quoi courez-vous ? », on va finir par être blindé à ce niveau ! :roll:

  • J’avoue que « des fessiers en béton grâce au trottoir » c’est plus accrocher comme titre :p

  • Toujours des exercices intéressants à suivre surtout pour compléter sa sortie running… Merci pour cet avis qui donne quand même envie de se laisser tenter.

  • Intéressant ouvrage finalement donc. Mais dis moi est ce su en plus des fiches il y a des programmes thématiques pour lier ces exercices ensemble?

    • Les fiches se suivent selon le matériel urbain à dispo.
      Mais si tu veux te faire un programme spécial quadriceps par exemple, il faut fouiner dans l’index à la recherche des fiches expliquant les exos qui font bosser ces muscles.

      Pour résumer : pas vraiment de programmes thématiques. C’est à toi de te le créer !