« Ma » course du Château de Vincennes – 3 juin 2012

La veille – Mini footing de 20 minutes le matin, puis départ pour Vincennes pour le retrait de mon dossard. Il fait une chaleur de fou et pendant un instant je prie pour que la météo ne se soit pas plantée en annonçant de la pluie pour demain ! Sur le trajet je me demande bien où je vais pouvoir trouver une place pour me garer. Avec le métro 1 fermé dimanche jusqu’à 10 heures, il risque d’y avoir du monde en voiture !

Le retrait des dossards se fait dans la Cour du Château de Vincennes ; ça donne une petite idée de l’arrivée de demain. C’est assez grandiose comme cadre pour une finish line ! Je récupère dossard, puce, tee-shirt (mouai, suis pas fan de la matière et il est un peu trop moulant à mon goût) et prospectus pour les prochaines courses de la région.

Ma tenue pour demain : mes runnings printanières, un petit short rose et le tee-shirt violet de la course Nogent Baltard. Et un K-way très moche, au cas où.


Le jour J
Après une nuit assez agitée entre orages et cauchemars de runneuses (où, entre autre, je manque d’arriver en retard parce que celui qui m’emmène, Monsieur Johnny Hallyday en personne, refuse de se presser), un thé vert en guise de petit-déjeuner et c’est parti. Sur le chemin, le stress monte : j’ai fait ma maline en annonçant mon objectif de 55 minutes. Mais si je n’y arrivais pas ? Si je me loupais complètement, genre gros point de côté, blessure ou même malaise ?
Je trouve facilement une place pour me garer, j’ai 1 heure d’avance. Je marche un peu dans les environs et puis il est déjà temps de s’installer dans les sas de départ. Bleu pour moi, dans les derniers. Il y a un monde fou : 3500 personnes.

Ma tête à l’arrivée dans le château ! Tout un programme

Coup de pistolet, et c’est parti ! Les 2 premiers kilomètres sont une galère sans nom pour doubler, mais au moins ça m’empêche de démarrer trop vite. Je me faufile comme je peux puis le peloton s’effiloche enfin. La douce voix de mon appli Runtastic me dit que je suis dans les 11 km/h, il faut que je tienne à ce rythme ! 11.3, 11.5, 11.9 et même 12.3 km/h à un moment ! Je commence à souffrir autour du 7ième km (pas d’arrêt au ravitaillement de mi-parcours, je me dis qu’il n’y a « que » 10 km à tenir donc ça ira), mais je m’accroche. Objectif du moment : rester dans les 11 km/h. Je pense à mon père et son record perso de 10 km en 40 minutes. Moi à la minute 40 je ne suis même pas encore au km 8 !

Plus la ligne d’arrivée approche et plus c’est difficile ! Lorsque je l’atteins enfin, le compteur indique 53 minutes et des bananes, je n’en crois pas mes yeux. Ma vue se brouille, je suis à deux doigts de tomber dans les pommes et pendant un moment je me dis qu’il faut vraiment que j’apprenne à courir autrement qu’à jeun. Finalement ça passe rapidement (même pas besoin de m’assoir), je donne ma puce, récupère ma médaille et surtout je veux un verre d’eau !


Au final, temps officiel de 53 minutes et 19 secondes. Je suis scotchée par ma vitesse moyenne et ma place dans ma catégorie ! Jamais je n’aurais espéré faire un tel temps ! J’ai vraiment tout donné, mes cuisses et ma fatigue confirment. Mais je suis fière et très heureuse de ce résultat pour un premier 10 kilomètres.

4 comments to « Ma » course du Château de Vincennes – 3 juin 2012

  • Cécile

    Super course Carole, impressionnant pour un premier 10KM.
    Ha !!! mais ne pars pas à jeun, sans même passer par le ravito !!! Moi c’est la veille pâtes, le matin pâtes et raisin. lol ça calle, et je n’ai pas faim jusqu’à midi.

    Excellente course pour moi aussi, j’ai battu mon record de 3’17 » – juste incroyable ça donne du 59’03 » en temps réel – les 10km de Nogent en côte m’ont bien servi je pense, je ne sentais même pas les faux plats montants (sauf celui des 400 mètres avant l’arrivée).

    Encore bravo !! Au fait, tu peux enlever encore quelques secondes ton temps officiel suivant où tu étais dans les bleus. J’ai passé la ligne de départ 1minute20s après le coup de feu !

    Mon prochain, c’est dimanche prochain dans le 12ème! Deux de suite, ça va piquer!

  • comme tu es belle, même dans l’effort. Tu n’es même pas rouge ni mouillée, je suis dégoûtée ! mdr

  • Melissa

    Mdrr la gitane pense pareil que moi, on dirait un petit bébé tellement tu es nickel,aucune trace de souffrance,d’essoufflement,de rougeur,de transssssss…
    Et au fait, l’image que tu avais mis sur ton tumblr avec « a quoi je pense ressembler et à quoi je ressemble quand je cours » ben elle s’applique pas à toi cette image là mdr mais elle m’avait fais trop rire, à mon avis ça doit être trop mon cas !!

  • Je l’ai faite en 2010 cette course !
    Une semaine auparavant, j’avais couru les 10km du 12e en 53’32. J’espérais pouvoir faire aussi bien. Grosse surprise, j’ai fait 51’38. J’étais super contente !!
    Tu vas voir, avec l’entraînement que tu fais, tes chronos vont encore descendre. Tu n’as pas fini de t’étonner