Running - Du 30 septembre au 6 octobre 2013

tumblr_msk2i2RSqm1rko157o1_1280Lundi 30/09 : repos
Le rhume commence à prendre une tournure légèrement plus gore et le rendez-vous chez le médecin s’impose … Le plan pour les 20 km de Paris s’éloigne peu à peu, et je déprime d’être dans cet état de loque et de ne pas pouvoir aller courir.

Mardi 01/10 : 4.4 km – 31 minutes (7.9 km/h)
Un mini footing histoire de prendre l’air. C’est toujours mieux que rien, surtout pour le moral !

Mercredi 02/10 : 7.9 km – 1 heure (7.9 km/h)
Tentative de footing un peu plus long. Allure de limace, absence totale d’énergie, point de côté venu de nulle part … Même si le plus gros du rhume est derrière moi, je ne me sens pas DU TOUT en forme !

Jeudi 03/10 : repos

Vendredi 04/10 : repos

Samedi 05/10 : 13 km – 1 heure 33 minutes (8.4 km/h)
Enfin quelque chose qui ressemble à une sortie longue ! Au programme : de l’endurance fondamentale et un peu d’allure spéciale 20 km de Paris.
– 10 minutes d’échauffement
– 10 minutes à 12.5 km/h (au lieu de 12 …) : un peu dur au début mais finalement ça passe plutôt bien. Distance parcourue : 2.08 km.
– 2 min 30 de récup’ en marchant : à peine le temps de me moucher correctement !
– 10 minutes à 12.9 km/h (toujours au lieu de 12) : là j’ai senti que j’allais vraiment trop vite et que jamais je ne pourrai tenir cette allure sur 20 km, mais ce matin je n’avais pas envie de ralentir pour autant … Distance parcourue : 2.15 km.
– 1 heure d’endurance tranquille avec mon père et ma sœur (vitesse : 7.4 km/h)
Si à la base le but de ces 2 fois 10 minutes était de voir comme je me sentais sur l’allure prévue pour dimanche, c’est un échec total ! Mais je me suis fait plaisir, ça décrasse et ça fait du bien !

Dimanche 06/10 : 15.3 km – 1 heure 30 minutes (10.2 km/h)
Même programme qu’hier, mais en plus sérieux.
– 10 minutes d’échauffement
– 10 minutes à 12.4 km/h (distance parcourue : 2.07 km) + 1 min de récup’
– 10 minutes à 12.3 km/h (distance parcourue : 2.05 km) + 1 min de récup’
– 10 minutes à 12.4 km/h (distance parcourue : 2.07 km) + 1 min de récup’
– 10 minutes à 12.3 km/h (distance parcourue : 2.04 km) + 1 min de récup’
– 35 minutes de footing à 9 km/h (distance parcourue : 5.3 km) : je pensais faire plus court, mais j’avais mal calculé mon coup côté distances !
Encore une fois je n’ai pas couru à la fameuse allure de dimanche prochain (12 km/h) mais c’est néanmoins assez régulier. J’étais plutôt en forme, sans doute grâce à la force du tee-shirt lillois ou au petit-déjeuner sur lequel je n’ai (pour une fois) pas fait l’impasse. En plus, c’était plutôt sympa à réaliser donc je suis ravie !

11 comments to Running – Du 30 septembre au 6 octobre 2013

  • courage ! Je n’ai pas peur de le dire, tu m’inspires. Tu sais pourquoi? Parce que tu as l’humilité de faire des entraînements, soit courts, soit lents, par rapport à ta vitesse en course officielle, et ça, je devrais franchement m’en inspirer (en gros, tu cours plus lentement que moi en entraînement, et plus vite en course officielle). Je commence tout juste à intégrer cette idée que oui, il faut savoir ralentir parfois (orgueil, quand tu nous tiens). Merci donc!

  • Fais attention à toi et me prends le temps de te rétablir (oui c’est moi qui dis ça lol). Non plus sérieusement, ne tire pas sur la corde si ça va pas, c’est le meilleur moyen de trainer ce rhume alors qu’avec un peu de repos tu seras très vite sur pied! Bises Carole

  • Aie, et bien soigne toi bien ! C’est important la santé ! Et courage, ça va revenir vite après
    Des bises

  • Pas facile de courir avec un rhume… Prends le temps de prendre soin de toi et ça va passer

  • Courage, juste un mauvais passage à laisser filer…

  • Une très belle semaine d’entrainement où la CàP semble prendre le dessus sur le rhume.

  • Sylvie

    Oh mais ça ressemble à un réel entrainement tout ça

    Bon, sinon, j’ai une question. Quand tu coures à ton allure prévue pour tes 20 km, tu es à quelle fréquence cardiaque ? Est-ce que tu te fixes à ta vitesse ou à ta FCmax ? Et à quelle %tage de la FCmax es-tu supposée courir tes 20 bornes ?
    Ouais, finalement ça fait 3 questions

    • Hé hé !

      Je n’ai aucune idée de ma FC quand je cours à +/- 12 km/h. J’ai pourtant un joli cardio mais je ne le mets que très rarement, ça me gonfle. Donc je fixe mes vitesses par rapport à mes précédents résultats. En juin j’ai couru un 15 km à 12 km/h, voilà pourquoi aujourd’hui l’objectif c’est de maintenir cette vitesse sur 20/21 kilomètres.

      Pour le pourcentage théorique de la FC sur 20 km, il me semble que ça devrait tourner autour de 80/90% de la FCM. En tout cas c’est ce que j’avais noté en écrivant cet article : http://loveliferunning.com/comment-faire-baisser-sa-frequence-cardiaque/

  • Wow super semaine!! Bravo

    • Bien vu la sortie de 1h30
      Pour la FC il faut trouver un compromis, je me méfie tout de même de cette mode actuelle qui est d’inculquer aux coureurs de CAP qu’il faut courir comme une limace pour baisser sa FC ça me semble bien plus complexe que cela.
      Beaucoup de contre exemples il suffit de voir l’entrainement des coureurs africains – certes ils sont dans un autre monde mais humains – cela montre bien que d’autres critères entrent en jeu et de manière plus importante qu’on ne le pense.
      Le cardiofréquencemètre est très utile pour un débutant en CAP il n’ y a aucun doute là dessus, ensuite il faut savoir courir instinctivement c’est à dire qu’avec l’expérience vous allez courir à l’allure qui correspond à votre travail de manière très naturelle

    • Sylvie

      Merci de ces éclaircissements.
      Je cours depuis moins d’un an seulement, alors je pense pouvoir dire que je suis une débutante de chez débutante. Toutefois, depuis 2 ou 3 mois, je concentre tous mes efforts à tenter de respecter au mieux cette FC dans mes entrainement. PAr exemple, en endurance fondamentale, j’essaye de rester sous la barre des 80%, ce qui m’est encore bien difficile…
      La « bonne nouvelle », c’est que je me suis rendue compte qu’il est facile de faire la méga-limace à 75/80%, mais tout aussi facile d’avoir une vraie foulée qui avance un peu à 85%. Et au début, dès que je sortais j’étais de suite à 80/95%, donc je pense pouvoir dire qu’il y a du progrès

      Maintenant, je vais faire des recherches pour voir comment s’entrainent ces fameux coureurs africains qui terminent leurs marathon plus vite que je ne termine un semi