Thés & course à pied

En tant que grande fan de thé et de course à pied, j’ai trouvé ce petit article sur les bienfaits des thés pour le joggeur très intéressant.

– Le thé noir

Ses feuilles, fermentées puis séchées, lui donnent une saveur corsée. Il contient plus de caféine (que l’on nomme aussi théine) que les autres thés, mais deux fois moins que le café (30 à 60 mg par tasse). Il stimule également l’organisme tout en douceur sans exciter pour autant car sa caféine se diffuse plus lentement grâce à ses tanins que ne possède pas le café.
En revanche, ces mêmes tanins diminuent l’absorption du fer : le joggeur doit donc le boire de préférence entre les repas ou au petit-déjeuner car les aliments consommés à ce moment de la journée en contiennent souvent très peu. En ration d’attente (avant une course), mélangé avec un peu de miel, il présente également un intérêt pour stimuler sans danger.


– Le thé vert

Issu de feuilles non fermentées, il est très à la mode actuellement, car ce serait lui le plus protecteur d’entre tous : riche en fluor, il renforce la dentition, et il contient surtout une foule d’antioxydants, les flavonoïdes, qui freinent le vieillissement des cellules. Ceux du thé vert, notamment la catéchine, seraient aussi bienfaisants que ceux des fruits et légumes, et plus que ceux du vin ! Il est très désaltérant, et le joggeur devrait surtout en consommer après l’effort pour protéger ses muscles des radicaux libres formés au cours de l’exercice.

–  Le thé rouge

C’est un mélange de thé noir et de feuilles de rooibos (arbrisseau d’Afrique du Sud), au goût délicatement épicé. C’est le plus doux car il ne renferme pas de théine et peu de tanins. Très digeste, il est surtout très reminéralisant car il contient en quantité non négligeable du calcium, du zinc, du fer, du manganèse et du magnésium. Le joggeur devrait le consommer en fin de journée pour refaire le plein en sels minéraux et oligo-éléments qu’il utilise beaucoup.

– Le thé blanc

C’est le plus naturel des thés car il ne subit ni fermentation ni torréfaction à la vapeur. Pauvre en tanins, il est très léger au goût et le joggeur devrait le consommer après les efforts très intenses car il réduit la chaleur interne du corps, active l’élimination rénale et favorise l’évacuation des déchets. Il contient aussi beaucoup d’anti-oxydants.

– Le thé fait-il maigrir ?

Quelle que soit sa couleur, le thé est l’allié de la ligne car il contient zéro calorie, sauf si on y ajoute du sucre ou du lait. En plus, comme il est diurétique, il aide à éliminer, non pas le gras superflu, mais l’eau et les déchets. Sa théine permet aussi de dépenser quelques calories en stimulant l’organisme. Mais il n’existe aucune preuve selon laquelle le thé serait à lui seul un brûleur de graisse ou un produit miracle amincissant !

Les commentaires sont fermés.